RPG -18 ans | Hentai - Yaoi - Yuri | Ames sensibles passez votre chemin
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ugenne Black - fiche terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Messages : 4
Date d'inscription : 09/05/2016
MessageSujet: Ugenne Black - fiche terminée Lun 9 Mai - 22:51

<< Ugenne Lilith Black >>


- INFORMATIONS IMPORTANTES -
Fiche d'identité
NOM : Black 
PRÉNOM : Ugenne L. 
AGE : 22 ans 
SEXE : Féminin 
ORIENTATION : Hétérosexuelle 
GROUPE : Adepte  
METIER : Écrivaine à temps partielle et actrice et mannequin X 
CODE : zéro tracas, 100% fun~~ 

See who I am:
L'on te caractérise souvent comme une femme sans personnalité fixe, te voyant souvent comme un caméléon, qui s'adapte en fonction de que que les autres désirent de toi, ce qui est, en réalité, partiellement véridique. Certes, tu préfères hocher la tête et te plier aux autorité présente, voir mentir pour donner raison aux autres pour éviter la dispute, mais au fond de toi, il y a quelqu'un avec des opinions propre à toi-même, des valeurs, des idéaux, de l'amour, des rêves et des envies. Personne ne sait pourquoi tu es si renfermer, outre les morts et toi-même, outre les gens défunts qui t'ont aimé, qui t'ont fait amèrement souffrir. Pourtant, tu t'es développer ainsi, et malgré le fait que plusieurs personne te caractérise comme quelqu'un sans émotion dû à ton visage particulièrement froid, tu te prouves le contraire à chaque fois que tu joues, laissant tes émotions, ou plutôt l'émotion de ton personnage prendre totalement le dessus sur toi, les laissant paraître, se libérer de la cage où tu les enferme habituellement.

L'on te caractérise aussi souvent comme une personne étrange pour tes goûts particuliers, autant en matière de nourriture, de style musical que de fantasmes. Tu ressembles constamment à une femme enceinte dû à tes goûts étrange comme les frites dans du yaourt, la crème glacé chocolat-moutarde, le spaghetti 911 immangeable pour les papilles moindrement sensible à l'épicé, rajoutant, évidemment de la sauce soya dans ce dernier. Il y a des dizaines de plats farfelu que tu apprécies manger et que tout ceux qui te regardent vomissent presque juste à l'odeur. Les gens qui gueulent dans tes oreilles, tu trouves ça relaxant, et pourtant le classique, tu considérait cela comme de la pourriture, une agression pour tes oreilles. Tes fantasmes, tant qu'à eux, avaient toujours été extrême, te faire agresser physiquement, verbalement, sexuellement était un excitant pour  toi, frôler la mort en ayant un rapport aussi et avoir peur de te faire surprendre était... basique pour toi, probablement du au fait que tu n'as jamais eu de relation saine. Enfin, tes goûts spéciaux on fait en sorte que tu pouvais manger n'importe quoi.

- Keep holding on... -

Autrefois, tu étais une fille normale, bien que ton père était un peu excentrique, tu recevais un peu d'amour de sa part, lorsqu'il n'était pas partit dans un voyage quelconque. Ta mère, elle, semblais toujours jalouse de la proximité que tu avais avec ton père bien qu'il lui accordait beaucoup plus d'attention à elle qu'à toi. Jeune, lorsque ton père partait, les agressions commençaient à se faire, devant inventé des excuses à tes éducateurs qui s'inquiétaient de ton sort. Les phrases comme «tu n'aurais jamais dû naître» ou bien ces semblables t'ont complètement bousiller la tête. Ta mère qui ne travaillait pas, surveillait le moindre de tes faits et gestes, t'obligeant à faire tous ce qu'une mère faisait habituellement par amour comme le ménage, le lavage, la cuisine, la vaisselle et si cette vieille femme ne voyait qu'une seule tâche, qu'une seule poussière, tu pouvais dire adieux à certains objets et bonjour aux coupures, aux ecchymoses. Quand ton père rentrait, c'était toujours une guerre entre eux et ce, par ta faute puisque tu étais leur sujet de dispute préférée, ton père engueulant ta mère pour qu'elle arrête de blesser leur enfant et ta mère lui disant que c'était de ta faute, que tu n'était qu'une petite écervelée qui se faisait mal toute seule. Ta mère ne savait que trop bien que leur mariage n'en tenait à cet enfant et que cet homme ferait tout pour que tu vives mieux, mais cette femme était dépendante de lui, dans tous les sens possibles et tu ne pouvais pas lui briser sa vie, car c'était ta mère et qu'elle t'avait donner la vie.

Tu commençais à sortir plus, rencontrant des gens qui profitais de ton innocence et de ton manque flagrant de personnalité pour voler et influencer des filles à rejoindre leur petite bande. Ces gens étaient devenus ton refuge, et même si tu savais qu'ils profitaient de toi, tu savais que tu ne valais pas mieux que ça. Leurs mots encourageant ne te bernaient pas, mais tu souhaitais seulement être utile à quelqu'un au moins une fois dans ta vie et ton père, encore partie en voyage d'affaire, tu n'avais tout de même pas l'envie de rester avec ta mère qui pleurait chaque jour en se droguant. Tu ne pouvais plus l'endurer, plus à 15 ans, là où on avait commencer à abuser de toi d'une autre manière. Les rapports charnels se faisant de plus en plus fréquent contre de l'argent pour rester en contact avec tes amis, tes profiteurs.

Ce n'était qu'un an plus tard où le vide que tu ressentais depuis toute petite s'agrandit drastiquement. Ta mère avait tué ton père après lui avoir dit qu'elle le ferait s'il la laissait de nouveau seule, avant de mettre fin à sa propre vie. Aucune larmes ne se fit voir sur ton visage froid, seulement un grand vide se fit ressentir, ce ressentiment se calmant à chaque fois que ton corps était utile à une âme pervertie. Ton éducation, tu n'en voulais plus et tes diverses famille d'accueil se fichait éperdument de toi. Cette année fut difficile pour toi et pour ton corps, te faisant avorter sans aucun remord, finissant par être le plus gros revenue de cette bande grandissante jusqu'à ce qu'à te dix-huit ans, tu hérites de la fortune de ton père, te louant un petit appartement, seule, très petit, dans un des quartiers les moins réputés où tu fis la rencontre d'un des gens de cette secte, qui t'aida à trouver un chemin plus profitable pour toi, te donnant les ressources nécessaires pour quitter ce groupe, ce métier sans pour autant changer de branche, en échange d'accepter n'importe quel service, qu'un jour il te demandera. Tu devins rapidement une femme très populaire dans ton métier. Durant tes temps libres, tu essayaient décrire quelques nouvelles fantastiques, désirant en faire un recueil.  

CODE PAR @GAKI SUR EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 5
Date d'inscription : 05/06/2015
MessageSujet: Re: Ugenne Black - fiche terminée Lun 9 Mai - 23:42
Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Messages : 28
Date d'inscription : 06/06/2015
MessageSujet: Re: Ugenne Black - fiche terminée Mar 10 Mai - 1:03
Un histoire bien triste mais hâte de la rencontrer nôtre petite Ugenne! Bienvenue et validée! Bon jeu!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ugenne Black - fiche terminée Aujourd'hui à 23:11
Revenir en haut Aller en bas

Ugenne Black - fiche terminée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Donak Black. [Fiche Terminée.]
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» L'impossible. (Fiche terminée)
» Signaler une fiche terminée
» Amber. La solitude n'est pas. [fiche terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BB-Revolution :: Welcome :: Détails des effectifs :: Fiches Validées-